30/01/2013

La psychanalyse comme faux athéisme

Sur le site atheisme.free.fr (que je vous recommande, par ailleurs) Il y a un ensemble de pages consacrés à ce qui est appelé les "faux" athéismes, ou idéologies de resacralisation.

Avant de hurler au sophisme du No True Scotsman, il est reconnu que ces systèmes ne font pas intervenir de divinités à proprement parler, mais des éléments qui y font fortement penser et qui y occupent une place similaire (la patrie dans le cas du nationalisme par exemple, etc...)


Ainsi, inspiré par cet article et les textes de psychanalystes que j'ai pu lire, j'ai moi-même réalisé un tableau qui montre d'étonnants parallèles entre la psychanalyse et les religions, sur le modèle utilisé sur le site d'origine, atheisme.free.fr :


Sacré Psychanalyse
Divinités L'Inconscient
Mythes, révélations Les textes de Freud et de Lacan
Prophètes Sigmund Freud, Jacques Lacan
Les élus parmi les élus Les grands psychanalystes respectés
Rites, cérémonies initiatiques, repentir Les séances d'analyse
Les boucs-émissaires et hérétiques Les mères d'enfants autistes, les TCC, les lobbies pharmaceutiques, le néolibéralisme, les psychanalystes dissidents ou rivaux : Jung, Adler...
Les martyrs Les psychanalystes condamnés pour leurs idées
Les oracles Les psychanalystes médiatiques


On pourrait rajouter d'autres exemples, évidemment. Qu'en pensez-vous, sinon ?

6 commentaires:

  1. Bonjour,

    Je pense que l'on pourrait faire cela pour pratiquement n'importe quoi. Essayons avec l'athéisme. La divinité: l'incroyance, la Raison (avec un R majuscule). Ces mythes et révélations: L'origine des espèces. Les prophètes: Darwin, Marx, les penseurs des Lumières, etc. Les élus parmi les élus: les Nouveaux Athées (Dawkins, Dennet, etc.). Rites, cérémonies: Darwin day. Les boucs-émissaires et hérétiques: tous les non-matérialistes. Les martyrs: les gens condamnés pour blasphème dans le monde. Les oracles: la blogosphère athée.

    Bon, bref, pas plus convaincu que cela.

    Sceptiquement vôtre,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A vrai dire, ce type de réponse me surprend de votre part, Venom (si vous êtes bien l'auteur du blog Scepticisme Scientifique) Je ne pense pas que les athées considèrent l'incroyance comme une divinité, ni que tous les athées en fassent de même avec la raison. Je ne pense pas non plus qu'ils considèrent "l'Origine des espèces" comme un texte sacré (tous, en tout cas), ni se reconnaissent tous dans les nouveaux athées et les "prophètes" que vous citez.

      Je ne pense pas, par ailleurs, qu'il y ait des boucs-émissaires et martyrs propres à l'athéisme (sauf pour certains athées, peut-être... et encore, pas toujours de rapport direct avec l'athéisme, dans ces cas)

      De façon générale, il ne faut pas confondre l'athéisme en général avec l'athéisme du militant moutonnier moyen de la blogosphère athée.

      Cordialement,

      Supprimer
  2. L’inconscient existe-t-il? Amusant, la question est aussi posée sous cette forme? Dieu existe-t-il? Cela explique peut-être le parallèle dressé entre le « sacré » et la « psychanalyse »? Elle a la prétention de jouer sur le terrain de la conscience et des cas de consciences, brisant ainsi le « respect des magistères » et la prérogative des métaphysiciens. Disons que la nature est physique, concrète et que notre entendement, une mise en forme par la culture (une reliure sociale) fait plus appel au domaine de l’abstraction, avec tout ce qui s’insère dans le « méta ». C’est là que le respect des magistères « prend tout son sens ». La science est matérialiste, par la force des choses, et le phénomène de la conscience continue d’appartenir au domaine du mystico-religieux-ésotérique philosophique.

    Quand le psychoaffectif et la métaphysique s’entremêlent, on ne sait plus sur quelle réalité agir ni sur quelle logique on doit s’appuyer. Ontologique ou théologique? Si vous êtes inconscient au sens propre du terme (évanoui, dans les pommes), à partir de quel moment saurez-vous avoir repris conscience? À votre éveil.

    RépondreSupprimer
  3. L'inconscient n'a rien à voir avec la divinité. L'inconscient de Freud, ce n'est que de la libido. Au contraire, dans la Bible, Dieu est transcendant et éternel. Il n'est pas le sperme qui sort du pénis de l'homme, je répète, bande d'encullés, Dieu n'est pas un pénis.

    Le psychanalyste force l'humanité à croire que le Dieu des Saintes Écritures est le pénis de l'homme. Ceci est une fraude, une pseudo-science qui maintient un status quo pervers: celui du père de famille qui dit que Dieu est son pénis. Si vous lisez les Évangiles, vous allez trouver ceci, Jésus a dit: "Vous avez pour père le Diable." Le père de la psychanalyse, c'est ce Diable là, le serpent, le dragon, le séducteur, le menteur, le meurtrier. La psychanalyse a tué le Tsar Nicholas II de Russie et l'a remplacé par un père de famille sataniste qui dit que Dieu est son propre pénis et rien d'autres. Ce père de famille va utiliser la force pour supprimer tout ceux qui lui disent que Dieu n'est pas un pénis.

    Les psychologues savent les causes des maladies mentales et au service des pères de famille qui disent que Dieu est un pénis, ces psychologues génèrent les maladies mentales eux-mêmes. Les psychologues sont la cause de toutes les maladies mentales et veulent maintenir le status quo ainsi.

    Voilà.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai absolument rien compris à votre post, mais à vrai dire, quelque chose me dit que je me passerais volontiers de votre soutien. Voilà.

      Supprimer