17/12/2012

Une perle dans les commentaires de l'Huma

Concernant un article ayant pour sujet la récente et tragique tuerie scolaire de Newtown, dans le Connecticut   (c'est moi qui met en gras) :


C'est à chaque fois c'est-à-dire très souvent la même rengaine: "cette tragédie ne doit plus se reproduire". Et inévitablement elle se reproduit. (D'ailleurs, elle s'est déjà reproduite en Californie). 
Cette pratique commune aux États-Unis des parricides "collectifs" (dans un parricide un fils tue un fils) ne s'explique pas par la législation particulière des armes. La législation facilite techniquement les passages à l'acte des pulsions suicidaires. 
Ce qui est en cause c'est surtout la désintégration de la fonction symbolique patriarcale et, consécutivement celle de l'ordre de la filiation. 
La "tuerie" de Newtown est avant tout un parricide. Le meurtrier a d'abord tué père et mère puis, les enfants avant de se suicider, de s'anéantir à son tour. 
La psychanalyse nous a beaucoup appris sur la nature du "parricide". En particulier Pierre Legendre dans son livre et Traité sur le Crime du Caporal Lortie en 1984 au Québec (un parricide semblable à celui de Newtown) 
Mais compte tenu de l’opprobre jeté de nos jours sur la psychanalyse comme sur le communisme (les fameux livres noirs) il est vain d'essayer d'argumenter. Ce ne serait que peine perdue. 
La grande pulsion libéral-nihiliste qui anime l'Occident et que déjà Dostoïevski avait repérée pousse à "déconstruire" ou plutôt à détruire tous les montages symboliques et juridiques transmis depuis 100 générations.

Si je comprends bien, l'auteur tient le même genre de discours que le député-psychiatre qui assimilait récemment homoparentalité et terrorisme au sein-même de notre hémicycle ?! N'est-ce pas un peu paradoxal pour quelqu'un qui semble se dire de gauche, ou qui en tout cas commente sur le site d'un journal dit de gauche ?

Source : http://www.humanite.fr/monde/newtown-obama-promis-des-mesures-significatives-511095 (en bas de page)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire